Isolation phonique : comment en finir avec les bruits ?

Les nuisances sonores sont considérées comme un facteur de stress. Pour s’en protéger, il existe différentes solutions d’isolation phonique afin d’atténuer, voire de supprimer, la propagation des bruits extérieurs dans le logement. Sols, murs et plafonds ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte : une bonne isolation acoustique passe également par les portes et fenêtres.

Les joints et le vitrage, des éléments clés

En premier lieu, le bon état de la menuiserie est essentiel. Des portes et fenêtres abîmées ou usées favorisent la propagation des bruits extérieurs. Au niveau de la conception, des châssis disjoints entraînent des interstices, autrement dit des ponts phoniques, par lesquels s’infiltrent les nuisances sonores. Une vérification des joints, et une pose si nécessaire, sont donc indispensables aussi bien pour les portes que pour les fenêtres. Autre élément majeur : le vitrage. Chaque type diffère au niveau des performances thermiques mais aussi acoustiques. En fonction de l’environnement sonore, différents modèles de double vitrage sont préconisés.

La valeur ajoutée QFORT

Parce que le confort intérieur est l’une de ses priorités, QFORT équipe en standard toutes ses fenêtres d’un double ou triple vitrage thermo-isolant. Cette conception permet une isolation thermique mais aussi acoustique de haute qualité. Pour aller encore plus loin, l’entreprise propose également un vitrage isolant phonique. Ce modèle permet de réduire de façon considérable la perception des nuisances extérieures. Situation dans une rue passante, proximité d’un axe routier ou structures bruyantes avoisinantes, ce produit est la réponse idéale. Il est disponible aussi bien pour les vitrages de fenêtres que de portes QFORT. De plus, en matière de portes d’entrée, l’entreprise utilise des éléments de conception qui garantissent des propriétés d’isolation phonique supérieures.

A propos de l'auteurAdminQFORT
VOUS AIMERIEZ PEUT-ETRE

Laissez un commentaire