Changement de fenêtres : quelles aides financières ?

Les fenêtres, et surtout les vitrages simples, peuvent être de véritables ponts thermiques responsables de la déperdition de la chaleur dans votre logement. Dans les constructions anciennes, elles sont responsables d’environ 10 à 15% des pertes. Changer ses fenêtres est donc souvent l’une des premières solutions pour retrouver un confort thermique et faire des économies. Le prix vous fait peur ? Sachez que plusieurs aides existent pour faire baisser la facture.

MaPrimeRénov’

Elle remplace le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) depuis le 1er janvier 2021. À l’inverse de son prédécesseur, elle est ouverte à tous les ménages, sans conditions de revenus. Le montant de l’aide s’établit toutefois selon le revenu fiscal de référence, la nature des travaux et le lieu d’habitation.

L’Eco-PTZ 

L’Eco-prêt à taux zéro est un crédit bancaire avec, comme son nom l’indique, un taux d’intérêt à 0%. Il a pour objectif d’aider les ménages à réaliser un ensemble de travaux de rénovation thermique, dans la limite d’un montant de 30 000€ à rembourser sur 15 ans. Ouverte sans condition de revenus, cette aide est en plus cumulable avec MaPrimeRenov’. Les démarches pour l’obtenir se font auprès d’une banque ayant signé un partenariat avec l’État.

Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

Cette prime concerne les travaux permettant un gain de performance énergétique global d’au moins 25% dans une habitation. Elle est ouverte sous conditions de ressources : aux ménages modestes (aide plafonnée à 7 000€, à hauteur de 35% du montant HT des travaux) et aux ménages très modestes (aide plafonnée à 10 000€, à hauteur de 50% du montant total des travaux). Cette aide est cumulable avec l’Eco-PTZ et le chèque énergie.

Le chèque énergie 

Il permet aux ménages modestes de régler une facture énergétique domestique ou de participer à la prise en charge de travaux de rénovation et d’isolation. Le changement de fenêtre y est donc éligible. Aucune démarche à faire, les bénéficiaires le reçoivent directement par courrier. Il est valable 1 an mais sa validité peut être prolongée à 2 ans en le transformant en « chèque travaux ».

Il existe donc plusieurs aides, dont certaines cumulables, pour changer vos fenêtres. Pour en bénéficier, il est obligatoire de faire appel à un artisan « Reconnu Garant de l’Environnement ». Cela permet en plus d’obtenir un taux de TVA réduit à 5,5% et donc de faire des économies supplémentaires.

A propos de l'auteurAdminQFORT
VOUS AIMERIEZ PEUT-ETRE

Laissez un commentaire