Respect et bon sens envers ses collègues et ses partenaires, les ingrédients du succés QFORT!

mardi / 13 juin, 2017

« QFORT, un produit roumain qui conquiert l’Europe” – 200 millions d’euros sont l’objectif des ventes qui seront réalisées sur 10 ans uniquement sur le segment de la menuiserie thermo-isolante en PVC ! Cela assurera la position de leader de l’entreprise dans l’espace communautaire!

S’il y a 12 ans, quelqu’un s’était renseigné pour savoir ce que faisait l’entreprise « Casa Noastra » à Craiova, il aurait été difficile de répondre de manière satisfaisante. Dans une période réellement florissante pour la menuiserie thermo-isolante, personne ne se souciait d’un nouveau concurrent apparu dans la région d’Oltenia mais qui deux ans plus tard, était déjà numéro 1 en Roumanie, travaillant uniquement en Olténie et à Bucarest. Comme le rappelle Stefan Cherciu, l’unique actionnaire de la société, pas même les représentants du système banquaire local, qui à son tour, à une époque pionnière n’a pas pris en compte les projets de cet investisseur qui avait osé donner un prévisionnel de 4 millions d’euros au cours de la première année d’activité. Cependant, la période suivante a prouvé le contraire, en plaçant Casa Noastra et sa marque QFort au rang de leader du marché local du haut de gamme, démontrant également un succès indéniable dans l’exportation!

Plus de 4 millions au cours de la première année d’activité

Au début de l’activité, presque rien ne semblait annoncer son succès, mais grâce à l’obstination de l’entrepreneur d’Oltenie à mettre en place ses stratégies de gestion, de marketing et autres stratégies diamétralement opposées aux habitudes du marché local. L’évolution durant les premières années a toutefois pleinement confirmé la confiance de la direction dans le succès de l’entreprise. Ainsi, en 2005 – le première année complète d’activité – le chiffre d’affaires s’est élevé à 4,45 millions euros, puis pour l’exercice suivant à 11,2 millions euros, en 2007 à 22,2 millions euros et à 2008 – le maximum atteint pour le marché local est de 27 millions d’euros. La stratégie de communication cohérente a donné les résultats escomptés dans un domaine où les concepts marketing n’étaient mis en œuvre que de manière arbitraire, les stratégies de gestion – presque inexistantes – et les plans d’entreprise étant d’une rareté absolue. Tout ce contexte, improbable pour quelqu’un qui connaît les principes de l’économie de marché, a créé les bases d’un véritable « océan bleu », où la concurrence est devenue pratiquement inexistante et a permis une très forte croissance annuelle de plus de 100%. Ce qui est impressionnant est le fait que ces revenus ont été obtenus en distribuant les produits dans seulement la moitié du pays, la société opérant presque exclusivement dans le sud de la Roumanie.

Des fournisseurs internationaux prestigieux assurent une qualité optimale du produit fini!

Même si apparemment, le succès était pleinement assuré, il y a eu beaucoup d’obstacles. Fin 2006, en raison de problèmes financiers du fournisseur de profilés en PVC, Casa Noastra a dû se réorienter en une période de trois mois, assurant les matériaux nécessaires à partir de ses propres stocks. Comme le propriétaire de la société l’a remarqué, cela a été possible grâce à l’attention portée à l’aspect, évitant ainsi l’interruption des livraisons aux bénéficiaires finaux. Cet événement désagréable a toutefois entraîné un changement de partenaire sur ce segment en Avril 2007, en commençant par la collaboration avec le groupe Veka, leader mondial du secteur des profils architecturaux en PVC. À partir de 2015, il a été décidé d’utiliser un deuxième profilé, le système Aluplast. Actuellement, les assemblages sous la marque QFort sont réalisés avec deux séries Veka (avec un poids combiné de 58%) et un profilé Aluplast. En ce qui concerne les systèmes de quincaillerie, après 10 ans de collaboration exclusive avec le groupe Roto, la décision de lancer le partenariat avec Winkhaus a été prise en 2014.

Il n’y a pas d’entreprise durable sans une stratégie et une équipe de direction!

Sur le segment des machines, l’histoire a commencé il y a 12 ans lorsque la direction de la société a assisté à l’exposition Fensterbau / Frontale avec l’intention d’acquérir les équipements de l’un des meilleurs fournisseurs du moment. L’investissement initial s’élevait à 170 000 euros et était axé sur l’offre de Rotox, qui a livré le premier poste de soudage à quatre extrémités en Roumanie et un centre d’ébavurage automatisé. Cet effort financier a été soutenu par un prêt de 50 000 euros, investissement qui s’est avéré être une véritable aventure à l’époque, le manque d’expérience du système bancaire en Roumanie ayant amené ses experts en risques à ou susceptibles d’être optimistes, même s’ils étaient étayés par des plans d’affaires bien structurés.
Rotox est devenu peu de temps après un partenaire commercial solide pour Casa Noastra, et deux ans plus tard, la société allemande collaborait à la réalisation du plan général du nouveau hall de production situé à Pielesti, à quelques kilomètres de Craiova. Stefan Cherciu se souvient avec nostalgie du moment où en 2006, il avait lancé une nouvelle proposition de partenariat à Rotox, qui avait abouti à l’achat d’équipements d’une valeur d’environ 2,3 millions d’euros, avec paiement anticipé (quatre lignes entièrement automatisées menuiserie thermo-isolante). Cet investissement constituait un véritable événement au Salon bavarois, d’autant plus qu’il avait été négocié sans la pression de la concurrence, ce qui a amené de nombreux spécialistes à apprécier la dignité et la loyauté de l’investisseur roumain. En ce qui concerne le traitement du verre, la dotation technologique a débuté en 2007, en raison de l’impossibilité d’identifier des fournisseurs compétents sur ce segment. Le montant attribué aux seules machines s’élevait à plus de 6 millions d’euros et était destiné à l’achat de deux lignes complètes de Lisec (comprenant le système de tri de verre automatisé – une nouveauté absolue en Roumanie), ainsi que des tables de découpe CNC, dont une pour couper le verre feuilleté. Notez que l’un des équipements peut produire des vitrages termo-isolants de 6 000 mm x 2 700 mm.

En résumé, les investissements totaux entre 2006 et 2008 se sont élevés à environ 25 millions d’euros, dont un parc de plus de 300 camions, fourgonnettes et voitures. Ces dernières années, y compris en 2016, 10 millions d’euros supplémentaires ont été ajoutés, dépassant ainsi le seuil des 35 millions d’euros ! Les investissements futurs visent une expansion massive des capacités de production et font actuellement l’objet de négociations avancées pour compléter les chaînes de production actuelles et réaliser les nouvelles dispositions pour les ateliers de fabrication. une superficie d’environ 40 000 m². De 2019 à 2021, la capacité de production actuelle va être multipliée par cinq.